Drone video aérienne - Photo aérienne en drone

Contactez le service tournage drone
Contact Drone Camera service 06 86 50 55 71 
du lundi au vendredi de 9h à 18h

Contactez-nous au 06 86 505 571 du lundi au vendredi de 10h à 19h

Zone d'intervention FRANCE et EUROPE

DCS DRONE CAMERA SERVICE 2

Drone photo aérienne
Video vue du ciel en drone
Drone Caméra Video Full HD
Photographie aérienne en drone
Drone pour vos reportages télévisés
Drone pour la promotion immobilière
Photographie aérienne en drone
Drone photo Ultra Haute Définition
Drone photo Haute Resolution

Le drone et le dévelopement durable

Drone et développement durablePilote de drone Activité agréée développement durable

Activité déclarée par le Le ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie.

 

Dernière Infos : merci aux Public Eye Awards de nous ouvrir les yeux.

Cette année les Public Eye Awards 2014 (le prix de la honte) sont attribués à :

- PRIX DU PUBLIC : GAZPROM  En décembre 2013, Gazprom a été la première entreprise au monde à procéder à des forages pétroliers dans la mer de Barents, en Arctique. Depuis le début des forages, l’entreprise a déjà violé plusieurs réglementations de sécurité et environnementales fédérales.

- PRIX DU JURY GAP le géant de la mode, a refusé de signer l’accord contraignant intitulé « Accord sur la sécurité incendie et bâtiments au Bangladesh ». Au lieu de cela, il sape activement toute réforme sérieuse en promouvant un programme non contraignant contrôlé par les entreprises.

était nominé 

  • Syngenta, Bayer et BASF « The bee-killers » sont de grandes multinationales actives dans la production et la vente de pesticides systémiques hautement toxiques. Ces pesticides sont en partie responsables de la mort massive des abeilles et d’autres pollinisateurs, lesquels jouent un rôle essentiel pour l’environnement, l’agriculture et la production alimentaire mondiale.
  • La FIFA, l’organisation de la Coupe du Monde de football 2014 a des effets négatifs pour le Brésil, en particulier pour les personnes vivant à proximité immédiate des lieux où se tiendra l’évènement. Dans les douze villes qui accueilleront les matches, des centaines de milliers d’habitants ont été déplacés de force et ont perdu leur maison et leurs moyens de subsistance. 
  • Glencore Xstrata est la plus grande société de négoce diversifiée au monde dans le secteur des matières premières, comme le charbon, le pétrole, le cuivre, le zinc, le plomb, l’aluminium, les alliages métalliques, les céréales ou les graines oléagineuses. A cause des activités minières de Glencore Xstrata, des communautés locales et indigènes sont expulsées de leur territoire, leurs moyens de subsistance tels que l’eau et la terre sont pollués, voire détruits.
  • Le groupe HSBC est l’une des principales institutions bancaires et de services financiers dans le monde. Ses activités financières s’étendent de l’Europe à des pays comme la Malaisie, l’Indonésie et le Liberia, où des cas graves d’accaparement de terres et de violations des droits humains ont été documentés. HSBC participe au financement de deux producteurs majeurs d’huile de palme, Sime Darby et Wilmar International, tous deux connus pour leurs terribles passifs en matière de droits humains.
  • Le groupe norvégien Marine Harvest est le premier producteur de saumon d’élevage au monde. Dans son pays d’origine, Marine Harvest se présente comme une société écologique et transparente. Au Chili, cependant, ses pratiques irresponsables, qui s’inscrivent dans un contexte de législation défaillante, ont provoqué des catastrophes environnementales et des injustices sociales.
  • Eskom est l’opérateur national d’électricité en Afrique du Sud. Il produit environ 90% de son énergie dans 18 centrales à charbon. Des études internationales démontrent qu’outre l’émission de gaz à effet de serre, la combustion du charbon a de graves incidences sur la santé de la population, ce qui implique de lourdes charges financières pour les contribuables et l’Etat. Dans de nombreux cas, les centrales Eskom sont situées dans des régions où les normes sud-africaines relatives à la qualité de l’air ne sont pas respectées.

Source Public Eye Awards : http://publiceye.ch/fr/